Accueil » Sport

Un nouveau visage pour le stade Roland-Garros

4 juin 2015 Pas de commentaires

roland-garrosConstruit en 1927, le stade portant le nom du célèbre aviateur français est en cours de rénovation et d’expansion. Ce projet résulte du souci de la Fédération française de Tennis et de la Ville de Paris à répondre aux actuelles normes internationales afin de conserver le privilège d’accueillir un tournoi du Grand Chelem.

Un long « par’court »…

La FFT, en étroite collaboration avec Anne Hidalgo, maire de Paris, a confié la réalisation du projet à Marc Mimram, un illustre architecte qui a érigé divers ponts et viaduc.

Les grandes étapes administratives ont commencé en 2010 avec son approbation par la Commission départementale de la Nature, des Paysages et des Sites. Entre cette première soumission du projet « nouveau Roland-Garros » et l’année 2013, différentes commissions et institutions ont lui donné un avis favorable. Parmi elles, les services de l’État et la Commission départementale de la nature des paysages et des sites de Paris ont rendu son verdict en le jugeant « respectueux de l’environnement dans lequel il s’inscrit ». Néanmoins, des associations opposées au projet ont déposé des plaintes auprès du tribunal administratif. En févier 2014, celui-ci a rejeté ces recours.

La Commissaire enquêtrice qui s’est penchée sur le dossier autorisant l’extension rend une fois de plus un avis favorable le 13 novembre 2014, estimant que le Nouveau Roland-Garros contribue au renouveau du Jardin botanique d’Auteuil déjà entrepris par la municipalité de Paris.

Une modification d’envergure

L’extension comprendra entre autres l’agrandissement de la place des Mousquetaires qui se situe à l’est du court principal ou court Philippe Chatrier. Cet agrandissement entrainera alors la suppression du court nº 1, placé près de la place, et des deux courts secondaires à l’angle nord-est du « triangle historique ».

Le court nº 1 sera alors remplacé par un nouveau dans une partie du Jardin botanique des Serres d’Auteuil. Cette restructuration verra alors la suppression des serres techniques et chaudes, mais conservera les serres historiques. Quatre serres à l’architecture moderne encadreront donc le nouveau court, le camouflant presque aux yeux des visiteurs du jardin. L’ensemble est d’une grande originalité architecturale et met en évidence la parfaite union du sport et de la nature.

Entre le court principal et le court Suzanne Lenglen, les courts secondaires seront ramenés au nombre de 4 afin de permettre la création d’espaces propices aux promenades et autres loisirs.

Le Fonds des Princes, dans l’angle est du triangle historique, connaitra également une réorganisation. Le nombre de ses courts sera réduit au nombre de six petits courts et un moyen pouvant accueillir jusqu’à 2 200 spectateurs. Avec ce réaménagement, les allées seront plus larges et donc agréables pour la détente en dehors des périodes de Grand Chelem.

Enfin, le meilleur pour la fin, la restructuration du court Philippe Chatrier est incluse dans le projet. La principale nouveauté sera le toit rétractable qui sera déployé en cas de précipitations et autres intempéries. Il verra également ses gradins « revisités » pour offrir plus de confort et de meilleurs angles de vue sur les matchs qui s’y disputeront. Des locaux seront aménagés sous les tribunes pour accueillir les personnes affiliées aux évènements à savoir les compétiteurs et les médias.

Le bout du tunnel

Embellir, élargir, pérenniser, tels sont les buts du Nouveau Roland-Garros. Des associations d’écologistes et des riverains soucieux du devenir de certaines espèces en voie d’extinction qu’abrite le jardin contestent l’actuel projet. En mai 2015, le BET EGIS qui a étudié le projet alternatif pour le Ministère de l’Écologie et le Conseil de Paris a fait part de son analyse. La solution proposée ne répond pas entre autres aux besoins essentiels et fonctionnels du tournoi, elle a donc été rejetée.

Le stade Roland-Garros devrait afficher son nouveau visage officiellement en 2018. Lors de cette inauguration, il s’étendra sur 11,6 ha au lieu des 8,6 ha occupés actuellement pendant les Internationaux de France de Tennis dans un cadre respectueux de son environnement le plus grand bonheur des joueurs et de tous les amoureux de tennis.

Actualités complémentaires :

  • Roland-Garros du nouveau en 2016 Paris conservera son tournoi du Grand Chelem sur le site historique de la Porte d'Auteuil dans le 16ème arrondissement. Le site de Roland Garros va être modernisé et agrandi. Le 13 […]
  • À Roland-Garros, la pluie ne rimera plus avec soucis en 2018 Alors que le tournoi de tennis de Roland-Garros a débuté ce 21 mai dernier et que les premiers ténors du circuit ATP ont fait leur entrée dans le tournoi parisien ce week-end dernier, la […]
  • Roland Garros, le grand rendez-vous du tennis français Le coup de feu est lancé, le célèbre tournoi de Roland Garros débute ce jour pour se terminer le 10 juin prochain. Cette quinzaine de la balle jaune est très attendue, notamment parce que […]
  • Tarif des courts de tennis municipaux de Paris Les terrains de tennis municipaux de Paris sont accessibles à tous, même aux personnes qui ne sont pas domiciliées sur place. Avec le seul inconvénient qui n'est pas possible de réserver […]
  • Où et comment jouer au tennis à Paris ? Réserver son court de tennis à Paris par Internet Saviez-vous qu'il est possible de réserver votre court de tennis municipal sur Paris via Internet ? Une simple inscription sur […]

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>