Accueil » Transport

Nouveau style et technologie de pointe pour les abribus parisiens

12 novembre 2014 Pas de commentaires

Presque 50 ans jour pour jour après l’apparition des premiers abribus à Paris, c’était en 1964, la ville va se doter d’un nouveau modèle d’abri pour les utilisateurs des transports en commun parisiens. En plus de faire peau neuve, ce nouveau mobilier urbain fera le plein de technologie pour rendre l’expérience des transports en commun plus pratique, notamment en ayant la possibilité de recharger son portable dans l’attente de son bus.

AO10Sur base du cahier des charges remis par la Ville de Paris, Marc Aurel a dessiné ce nouvel abribus, qui se fondra à la perfection dans le décor de Paris. La technologie se marie à la tradition, le design de l’abribus n’étant pas sans nous rappeler le style Art nouveau, notamment au niveau du toit, réminiscence des feuilles de platanes des boulevards de Paris, ainsi que de la forme des îles.

La banquette sera plus longue pour permettre à plus de voyageurs de s’asseoir dans l’attente de leur bus. Pour garder tout le monde au sec, les dimensions du toit ont également été revues le à la hausse (+ 50 %). Les informations concernant la ligne et les horaires seront plus claires et plus détaillées. Les voyageurs pourront même connaître le temps d’attente avant le passage du prochain bus. 100 abris seront équipés de systèmes d’information avec écran tactile et plan interactif. Les voyageurs pourront utiliser le chargeur universel présent sur chaque abri pour recharger leur téléphone.

L’accessibilité de cette information a également été étudiée pour qu’elle ne pose aucun problème pour les personnes handicapées ou malvoyantes, notamment avec la présence d’infos tactiles et sonores.

Le nouvel abribus parisien, conçu par Marc Aurel et fabriqué par l’équipementier urbain JCDecaux, disposera du label « Origine France garantie », la grande majorité du processus de fabrication ayant lieu en France et étant assuré par des PME.

Véritable marotte de la Ville de Paris, l’empreinte écologique de ce nouvel abribus a fait l’objet d’une attention toute particulière. C’est ainsi que sa consommation en électricité a été réduite de 35 % par rapport à l’ancien modèle, notamment au niveau de l’éclairage. Certains abribus seront même équipés de panneaux solaires afin de réduire davantage la facture en électricité. En ce qui concerne le nettoyage, il sera effectué avec de l’eau de pluie.

Et quid des anciens abris ? Ils seront démontés et réutilisés ailleurs.

Actualités complémentaires :

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>