Accueil » Culture

Le Balzac et le Lincoln fermés pour une semaine : un cri d’alarme

22 décembre 2011 Pas de commentaires

Les 2 derniers cinémas indépendants de Paris à projeter des films produits hors des grands circuits de distribution vont fermer, totalement ou partiellement, leurs portes à partir du 21 décembre.

Pour le Balzac, il s’agit d’une fermeture totale, tandis que le Lincoln continuera de fonctionner avec une salle pour la sortie exclusive du long-métrage « Ne nous soumets pas à la tentation » de la jeune cinéaste Cheyenne Caron.

Le but de l’opération n’est pas de prendre des congés pour profiter des fêtes, mais plutôt de tirer la sonnette d’alarme et de lancer un appel au public. Le cinéma d’art et d’essai est en grande difficulté. Pour le Balzac, c’est sa survie qui est tout simplement en jeu. Même son de cloche au Lincoln, qui dit se battre pour que l’exception culturelle française perdure.

Le problème, c’est que ces petits cinémas indépendants ont de plus en plus de mal à pouvoir diffuser les films d’auteur qui ont réussi à passer du côté grand public, comme un Almodovar ou un Woody Allen. Les grands groupes de cinéma sont les coupables. Via des pressions incessantes sur les distributeurs, ils imposent l’exclusivité pour asphyxier les petits…

Actualités complémentaires :

Laissez votre réponse !

Ajoutez votre commentaire si dessous, ou le trackback de votre propre site. Vous pouvez aussi vous abonner aux commentaires via RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>